dimanche 20 avril 2014

Mondo dégénéré

En mai ou juin sortira le nouveau numéro d'Egoscopic pour lequel j'ai fait cette histoire égocentrique et auto-complaisante. En effet, elle me prouve que j'ai parfois du charme pour certaines personnes, ce qui est bien flatteur. Attention, elle comprend également de l'intolérance crasse, un peu de racisme et de la râlerie pour ne pas changer.




Egoscopic, c'est un fanzine toute en couleur, avec plein de dessinateurs qui se racontent. Bon, ça en étonne certains mais même si je me dessine souvent, je fais très rarement de l'autobiographie. Pour Egoscopic, c'est l'occasion d'oeuvrer sur le sujet puisque c'est le thème, donc je parle de MOI. Dans le numéro 4, je dévoile mes réflexions personnelles sur la fragilité de l'existence, la mort qui nous attend au coin de la rue, tout ça. cinq pages pas du tout rigolotes, en principe, mais 100% égocentriques! ça se commande chez  Egoscopic, ils sont cyberbranchés! (pas comme moi).
Profitez-en pour commander le numéro5 aussi, lire sur papier c'est tout de même mieux que sur écran, parole d'écolo bourré de contradictions.



jeudi 6 février 2014

We Are the Road Crew of the Gazette du Rock

Ce samedi 8 fevrier et durant un mois, j'expose des illus pleines de traits, peu de couleurs et exceptionnellement presque pas de textes au Comptoir du Livre à Liège, en compagnie de mes camarades de La Gazette du rock Det et Jampur Fraize, sous le regard bienveillant de La Commissaire Stella.






































Pour l'occasion et grâce au Comptoir du livre, on vous a concocté un "Lemmy Pöche", 36 pages qui vous raconte les problèmes de santé de Lemmy. Il sera disponible dès ce samedi, avec un poster-surprise inclus. La décence (et un peu la honte) m'empêche de vous montrer le mien ici, raison de plus pour venir ce samedi soir au Comptoir du Livre. Une autre raison, c'est que seront disponibles mes fanzines et quelques trucs introuvables si je n'oublie pas de les prendre avec moi.
























Un petit reportage du montage de l'expo ici.

Que pourra-t-on voir comme dessins? Entre autres, une série  que j'ai fait pour le fanzine du Catch à moustaches lors du festival Grindhouse Cult en septembre à Bruxelles, des limaces grivoises pour le Limacezine de l'Empereur Patrice, du Babar, quelques planches du Lemmy Pöche, ...

Limacezine, excellent fanzine thématique sur les Limaces humides. C'est étonnant qu'après trois numéros, on y trouve encore des points de vue originaux sur le sujet. J'y ai deux illus et une planche, visibles au comptoir.
Le fanzine du catch à moustaches, 5 illus mixant grindhouse et catch avec des références à des films que j'aime bien.
Un extrait du fanzine Grindhouse, disponible chez Micko alias Scott Double-fesse


Un extrait du Limacezine de l'innénarable Patrice, chef avec SiscaLocca de la Petite  Fanzinothèque Belge

Quoi d'autres? vous pourrez voir également trois illus en N/B que j'ai fais pour le fanzine des Mignonnes Méchantes de Jaja qui devrait sortir en juin. Faut en profiter, je n'ai pas le droit de les montrer...mais, allez hop! Voici la première de la série.
Au Comptoir, ce sont les originaux en N/B


Et puis pleins d'autres choses mélangées aux dessins, tableaux et objets de Det et Jampur. Ils sont trop doués, ces deux cons là. Venez, précipitez-vous, c'est intéressant et instructif. Et le Lemmy Pöche, on en est très content, procurez-le vous sans faillir, c'est un soutien pour La Gazette du Rock!




dimanche 5 janvier 2014

derniers dessins 2013...

De temps en temps, par crainte de représailles, je fais des dessins pour la famille. Les journées étant trop courtes, il y aura toujours des mécontents de n'avoir rien eu, difficile de contenter tout le monde. Prendrais-je la bonne résolution de faire plaisir à tous en 2014? Bah oui, je la prends, et si je ne la tiens pas, dites-vous que c'etait une promesse d'ivrogne...ou que j'ai oublié, ça arrive, c'est dramatique.

Evidemment, il y a des conditions!  Si je pouvais faire ce que je veux, ce serait trop simple. Ici, un carton d'anniversaire où je dois intégrer la passion du jogging, du bio et de la nature, les 70 ans  de vie sur Terre et 10 ans de vie commune et Wavrienne et...heu...c'est tout.

Ici, le 22 décembre, c'est l'anniversaire de mon frère dont le boulot consiste à analyser les larves et mouches sur les cadavres pas trop frais. Toute personne normalement constituée espère découvrir un trésor ou un héritage planqué dans les murs lorsqu'il fait des travaux dans sa maison...pas lui! Mon frère serait super heureux s'il tombe sur de vieilles momies. Voilà c'est chose faite.

Le 3 janvier, c'est l'anniversaire de ma mère. Dans la famille aux idées bizarres, la voici qui retourne vivre à la campagne, quelle drôle d'idée! En France qui plus est, rejoignant la longue liste d'immigrés de par le monde. Décidemment...


Voilà, c'était mes derniers dessins de 2013. Les deux derniers sont mes premières couleurs 2014, un subterfuge pour ne pas me remettre au dessin tout de suite. Depuis, j'ai tout de même dessiné des limaces humides et grivoises, j'en dévoilerai une partie bientôt!

Nota-bene: comme je ne vis pas d'amour et d'eau fraîche, chère famille, voici ma facture... (le sac, je m'en fiche et je préfère les plus agés, pas les petits jeunots) . J'ai également un faible pour les cailles ou les produits de l'Est, sans être complètement à l'Ouest comme ces sportifs. Merci pour votre attention.

mercredi 1 janvier 2014

Bonne Année 2014!!





Allégorie sur les terres non encore défrichées du futur. Faut juste ne pas choir dans le magma putride pour arriver sain et sauf vers le soleil souriant, quoique parsemé de nuages car la vie n'est pas vraiment un long fleuve tranquille
( ce serait trop facile sinon)

Un bref coup d'oeil dans le retroviseur avec mes dessins des nouvelles années précédentes vous fera constater que je dessine un peu toujours la même chose.



Pour 2013,  j'ai fait preuve d'optimisme incroyable. La croisière s'amuse mais traverse toutefois une vallée de larmes. Ce ne sont pas les nôtres, donc on s'en fiche. Un peu d'égoïsme que diable!


Gasp! Pour 2012, je n'ai pas pu m'empêcher de faire une histoire à message écolo-pessimiste au lieu de me contenter d'un joli dessin! Et puis des dinosaures, qui a envie de retourner au temps des dinosaures? Ah si, il y en a, des amateurs qui ont trop regardé Jurassik park mais ont du rater la fin.


Tout dernier dessin de 2010, en 2011 je prends la ferme décision de sortir de ma grotte faisant preuve encore une fois d'un optimisme à toute épreuve. Aucune raison d'hésiter, de la verdure avec des oiseaux qui font cuicui et des cerfs qui font meuh, c'est super-motivant.
Allez, Bonne Année! J'ai pas de gueule de bois et j'ai mangé du Corned beef ce premier jour de l'an, tradition américaine censée apporter la chance pour l'année! Super, jusqu'à présent tout va bien.












































mercredi 25 décembre 2013

Le Poulpe Multipotent/ Egoscopic

Ahh, je suis content, le Père Noël ne m'a pas apporté de gueule de bois! Et vous, tout baigne? La dinde est farcie, la bûche est est consommée, les cadeaux déballés et appréciés et le papier recyclé?
Si vous avez déja revendu vos cadeaux offerts avec amour sur e-bay, mes petit saligauds, ça tombe bien, voici deux investissements peu onéreux qui vous permettront de mettre des bouteilles de côté pour la fin de l'année.(sinon, il y a les étrennes de la grand-mère, je ne sais pas si ça se fait encore)

Le Poulpe Multipotent 

revue écolo-bricolo sur un thème chaque fois différent. Voici le tout dernier numéro car ils mettent la clé sous le paillasson, c'est chiant....Oh, ben justement, le thème, c'est le caca! on peut y découvrir une floppée d'informations amusantes mais rigoureusement documentées allant de la merde des sous-bois à une vie de merde, avec des recettes et un poster de merde à mettre dans ses toilettes en bonus.

J'y ai fait un recyclage d'une histoire que j'avais dessiné pour la revue S!lence parlant des toilettes sèches. A la suite de cette histoire, un ami me demandait si j'avais des toilettes sèches chez moi, ce à quoi j'ai du lui répondre que je ne faisais pas d'autobio mais je m'utilise comme personnage pour éviter toute ambiguïté lorsque je veux exprimer quelque chose.
Réflexion faite, des paroles c'est bien, mais des actes c'est pas mal non plus. Bref, oui, j'ai dorénavant des toilettes sèches chez moi, c'est le pied, c'est mon havre de paix, je ne m'y fais jamais chier et j'y ai mis le poster du Poulpe Multipotent. Une réalisation de l'Institut Pacôme de Strasbourg.

Egoscopic

Je disais donc que je ne fais pas d'autobio, même si je me dessine souvent, preuve d'un certain égocentrisme. Oh, ça tombe bien, Egoscopic,  la revue des gens qui se dessinent, m'ouvre ses pages depuis deux numéros.
On peut y découvrir un panel d'égocentriques dépressifs ou rigolos. Les tracas de la séparation, la joie des infirmiers gériatriques, les vieux punks au travail, la vie des taxis, ...
C'est intéressant, on rentre un peu dans l'intimité des gens, dont beaucoup qui se rappellent des anecdotes d'enfance c'est incroyable, moi je ne me rappelle de rien. Les récits intimes sans pudeur, ça me fait penser au fanzine "ceci est mon corps" de Mael Rannou, rigolo mais un peu déstabilisant. Un deuxième numéro va bientôt sortir, avec un peu de moi dedans, mais je ne me rappelle plus quoi. Je me trompe peut-être, en fait.
Dans ce numéro tout neuf d'Egoscopic, j'y ai fait 5 pages intimes, mais pas cochonnes, où j'aborde la fragilité de l'existence et le ras-le-bol des gens qui meurent autour de moi. Aujourd'hui, j'en ai toujours marre, mais les proches ont pour le moment arrêté de mourir, c'est mieux.

Jusqu'à aujourd'hui, le truc le plus intime de moi, sur moi est un strip sorti dans le Crachoir, spécial 100% pas drôle, sorti en 2010...mais je m'y cache derrière un autre personnage. L'histoire, c'est un gars qui rentre bourré chez lui lorsque sa copine sort. C'est trois cases et c'est pas drôle du tout.
Pour en terminer avec mon intimité, voici mes toilettes sèches et le poster du Poulpe Multipotent.Vous remarquerez que ça ressemble à des toilettes normales, avec des livres, une planche, du PQ et tout. Il n'y a juste pas d'odeur, sauf celle de la sciure, ni d'eau qui vous éclabousse les fesses parfois, ce qui est assez désagréable. Pour savoir comment en fabriquer chez soi, commandez la revue.



Ah oui, j'oubliais, je me suis également dévoilé sans pudeur, mais sous d'autres traits, dans Criisp, collectif chez l'Employé du moi, où j'abordais les joies de la paternité! Je ne me suis pas dessiné, mais personne ne fut dupe. Je crois que ce livre est aujourd'hui épuisé. Je redessinerais bien l'histoire un jour, elle était pas mal. De la fiction, hein, soyons clair!!








dimanche 15 décembre 2013

psikopat

Plus ou moins régulièrement, je dessine dans le journal Psikopat. Le numéro de décembre, sur le thème de l'immigration, j'ai une histoire où il est question d'imbéciles de l'extrême-droite qui feraient mieux d'acheter leurs denrées dans une boutique "équitable" s'ils ne veulent plus d'immigrés ici. Hop, on court chez le marchand de journaux, le mois de décembre se termine.
J'avais dans la foulée fait une autre histoire (inédite) sur le sujet, avec des solutions simples à l'appui...

Bah oui, avec les sous, on va partout. Le mois précédent, le thème, c'était les banquiers.














































Psikopat est aussi sur FB Voilà, voilà, bonne lecture.